Accueil > Cours et Séminaires > Séminaires des années précédentes > Séminaire de Catherine Fuchs sur la comparaison

Séance 3, 12 décembre 2008, 10h-12h, ENS, Salle Beckett

par webmestre - publié le

Conférence de Georges-Jean Pinault (Directeur d’études à l’EPHE) intitulée "Morphèmes et syntaxe de la comparaison dans les langues indo-européennes".

Georges-Jean Pinault (Paris, EPHE)

Morphèmes et syntaxe de la comparaison dans les langues indo-européennes

L’exposé rappellera que les langues indo-européennes présentent pratiquement tous les procédés de comparaison connus par les enquêtes typologiques. Il apparaît que certains sont communs à la comparaison de supériorité et à la comparaison d’égalité : notamment, l’emploi de la négation pour introduire le standard et le suffixe *-ye/os-. On montrera que la distinction tracée par Benveniste (1948, chapitre X) entre deux types de comparaisons (l’une de fonction adéquative et l’autre de fonction disjonctive), au moyen de dérivés comparatifs qui appartiendraient à la même synchronie indo-européenne, est en fait chronologique. Cette distinction est avérée, mais il est nécessaire de déconstruire une partie des arguments de Benveniste, qui lient de manière stricte la valeur du suffixe et la construction de la comparaison. La valeur propre du suffixe primaire *-ye/os- (associé à un superlatif), qui est le seul spécialisé dans la formation du comparatif, reste à définir, en regard du suffixe différenciatif *-tero- (également associé à un superlatif). Plusieurs langues indo-eur. n’ont pas de gradation de l’adjectif, et expriment la comparaison par des moyens syntaxiques. On tentera d’expliquer la formation du suffixe *-ye/os-, qui est inconnu de l’anatolien, du tokharien et de l’arménien, par la dérivation interne d’abstraits de qualité. La distinction entre comparatif et superlatif n’était pas essentielle à l’origine. L’emploi de ce suffixe est indépendant de la syntaxe de la comparaison, même s’il présente une certaine affinité avec la construction qui emploie un standard à l’ablatif. Cependant, la construction casuelle n’était qu’un des nombreux procédés possibles, et il n’est pas sûr que l’indo-européen commun ait déjà disposé d’un cas spécialisé pour le marquage du standard de la comparaison de supériorité. La négation a joué un rôle important à tous les stades de l’évolution de la syntaxe de la comparaison.

Bibliographie

Andersen (Paul Kent), 1983 : Word Order Typology and Comparative Constructions, Amsterdam-Philadelphia (Current Studies in Linguistic Theory, Vol. 25).

Benveniste (Émile), 1948 : Noms d’agent et noms d’action en indo-européen, Paris.

Berg (Nils), 1958 : « Einige Betrachtungen über den indogermanischen Komparationskasus », Norsk Tidsskrift for Sprogvidenskap 18, pp. 202-230.

Bernardo Stempel (Patrizia de), 1989 : « Britannischer Komparativ und Konsonanten-verdoppelung », Indogermanische Forschungen 94, pp. 207-233.

Delbrück (Berthold), 1893 : Vergleichende Syntax der indogermanischen Sprachen. Erster Theil, Strassburg.

Forssman (Bernhard), 1995 : « Gedankenschnell », in : Verba et structurae. Festschrift für Klaus Strunk, Innsbruck (IBS, Bd. 83), pp. 23-32.

Friš (Oldřich), 1953 : « The IE. Comparative suffix -ios and the neuter suffix -os », Archiv Orientální 21, pp. 101-113.

Gallis (Arne), 1946 : Études sur la comparaison slave. La syntaxe de la comparaison d’inégalité en vieux-slave ecclésiastique et dans les autres dialectes slaves méridionaux du Moyen Age, Oslo.

Hettrich (Heinrich), 1995 : « Zur funktionalen Variationsbreite altindogermanischer Kasus : Der Ablativ im ¤gveda », in : Verba et structurae. Festschrift für Klaus Strunk, Innsbruck (IBS, Bd. 83), pp. 53-72.

Hoffner (Harry), « Hittite iwar and Related Modes of Expressing Comparison », Istanbuler Mitteilungen 43, pp. 39-62.

Hoffner (Harry A) & Melchert (H. Craig), 2008 : A Grammar of the Hittite Language. Part 1 : Reference Grammar, Winona Lake (Indiana), Eisenbrauns.

Jensen (Hans), 1934 : « Der steigernde Vergleich und sein sprachlicher Ausdruck », Indogermanischen Forschungen 52, pp. 108-130.

Lamberterie (Charles de), 1986 : « Arménien barjraberj “très haut” », in : Armenian Studies in memoriam Haig Berbérian, ed. Dickran Kouymjian, Lisboa, pp. 469-476.

Panagl (Oswald), 1975 : « Präsuppositionen und die Syntax der lateinischen Komparation », in : Salzburger Beiträge zur Linguistik. 1 (Akten der 1. Salzburger Frühlingstagung zur Linguistik, 24-25 Mai 1974), hrsg. von Gaberell Drachman, Tübingen, pp. 361-375.

Pinault (Georges-Jean), 1985 : « Négation et comparaison en védique », BSL 80, pp. 103-144.

Pinault (Georges-Jean), 1996 : « Distribution des particules comparatives dans la ¤k-Saṁhitā », Bulletin d’Études Indiennes 13-14, 1995-96, pp. 307-367.

Pinault (Georges-Jean), 1997a : « Le substantif épithète dans la langue de la ¤k-Saṁhitā », in : Syntaxe des langues indo-iraniennes anciennes (Actes du colloque international organisé par l’Institut du Proche-Orient Ancien, Sitges, 4-5 mai 1993) = Aula Orientalis. Supplementa 6, Barcelona, pp. 111-141.

Pinault (Georges-Jean), 1997b : « Distribution de la particule négative ná dans la ¤k-Saṁhitā », Bulletin d’Études Indiennes 15, pp. 213-246.

Pinault (Georges-Jean), 2004 : « On the usages of the particle iva in the Rigvedic hymns », in : The Vedas. Texts, Languages and Ritual. Proceedings of the Third International Vedic Workshop (Leiden, May 29-June 2, 2002), edited by Arlo Griffiths and Jan E.M. Houben, Groningen (Groningen Oriental Studies, Vol. XX), pp. 285-306.

Puhvel (Jaan), 1973 : « Nature and means of comparison in Proto-Indo-European grammar », Journal of Indo-European Studies 1, pp. 145-154.

Rivara (René), 1990 : Le système de la comparaison, Paris.

Schindler (Jochem), 1986 : « Zu den homerischen •odod£ktuloj–Komposita », in : o-o-pe-ro-si. Festschrift für Ernst Risch, Berlin-New York, pp. 393-401.

Seiler (Hansjakob), 1952 : « Negation, den Begriff des Prädikats betonend », Studia Linguistica 6, pp. 79-91.

Stassen (Leon), 1985 : Comparison and Universal Grammar, Oxford.

Thomas (Werner), 1958 : « Zum Ausdruck der Komparation beim tocharischen Adjektiv », Zeitschrift für Vergleichende Sprachforschung (KZ) 75, pp. 129-169.

Vine (Brent), 1978 : « On the metrics and origin of Rig-Vedic ná ‘like, as’ », Indo-Iranian Journal 20, pp. 171-193.

Van der Meulen (Reinder), 1907 : Die Naturvergleiche in den Liedern und Totenklagen der Litauer, Academisch proefschrift, Leiden.

Weiher (Eckhard), 1972 : Der negative Vergleich in der russischen Volkspoesie, München (Forum Slavicum. 35).

Zeilfelder (Susanne), 1996 : « Zur Syntax der Komparativs im Altarmenischen », Historische Sprachforschung 109, pp. 175-198.

Zeilfelder (Susanne), 1998 : « Steigern und Vergleichen im Hethitischen », in : Intellectual Life of the Ancient Near East. Papers presented at the 43rd Rencontre assyriologique internationale (Prague, July 1-5, 1996), Prague, Oriental Institute, pp. 475-482.

Ziemer (Hermann), 1884 : Vergleichende Syntax der indogermanischen Comparation, insbesondere der Comparationscasus der indogermanischen Sprachen und sein Ersatz, Berlin.