Accueil > Cours et Séminaires > Séminaires des années précédentes > Séminaire de Catherine Fuchs sur la comparaison

Séance 1 : La comparaison : catégorie linguistique ou notionnelle ?

par webmestre - publié le

Séminaire Comparaison, Séance 1, 14 novembre 2008, 10h-12h, ENS, Salle Beckett.

Catherine FUCHS : La comparaison : catégorie linguistique ou notionnelle ?


Résumé
Télécharger au format pdf


Pouvoir comparer deux objets constitue à l’évidence une capacité cognitive universelle, que toutes les langues sont capables d’exprimer. Pour autant, rien ne prouve que la comparaison soit une catégorie linguistique universelle. L’observation de la diversité des moyens d’expression de la comparaison conduit en effet au double constat suivant. Les langues recourent à un nombre limité de schémas, qui s’organisent autour d’un petit nombre de relations (Stassen 1985), mais ces schémas ne sont pas spécifiques à la comparaison ; ils ont une portée très générale et permettent de structurer divers domaines d’expérience ainsi que d’exprimer nombre de concepts abstraits (Heine 1997).

En s’appuyant sur le cas de la comparaison d’inégalité (qui consiste à assigner une position différente à deux entités – le comparé et le standard – sur une échelle graduée – le paramètre –), on étudiera dans un premier temps les divers schémas-types relevés par les typologues. Puis on abordera la quête d’invariants linguistiques, en examinant le modèle proposé par Stassen (choix de ‘stratégies cognitives’ pour passer des ‘structures conceptuelles’ aux ‘structures sous-jacentes’, puis choix de ‘procédures grammaticales’ pour passer de ces dernières aux ‘structures syntaxiques’), ainsi que le rôle qu’il confère à l’espace.

Dans un second temps, on s’arrêtera sur le problème des constructions dites ‘à particules’ (than, que, quam), sur lesquelles butent les descriptions des typologues. On rappellera les diverses origines des dites particules, on discutera la ‘syntactisation’ des structures corrélatives (avec marquage explicite du degré sur le paramètre) et l’on s’interrogera sur la spécificité des langues qui recourent à ce type de constructions (que Stassen considère, sans doute à tort, comme des configurations ‘non optimales’).

En conclusion, on évoquera la question du statut des différents types de schémas comparatifs dans les langues : sont-ils équivalents, notamment dans les cas où le paramètre est un adjectif gradable relatif, càd. Vague (Kennedy 2007a et b) ? sont-ils corrélés à des phénomènes d’évolution ?


Références

ANDERSEN, Paul Kent. 1983. Word Order Typology and Comparative Constructions. Amsterdam : Benjamins.

BENVENISTE, Emile. 1948. Noms d’agent et noms d’action en indo-européen. Paris : Maisonneuve.

GIVòN, Talmy. 1979. On understanding grammar. New-York.

GREENBERG, Joseph. 1966. “Some universals of grammar with particular reference to the order of meaningful elements”. In J. Greenberg (ed.). Universals of Language. Cambridge Mass. : M.I.T. Press. 73-113.

HEINE, Bernd. 1997. Cognitive Foundations of Grammar. Oxford : Oxford University Press. [voir le chapitre 6 “Comparison”, pp. 109-130].

JENSEN, Hans. 1934. “Der steigernde Vergleich und sein sprachlicher Ausdruck”. Indogermanische Forschung 52. 108-130.

KENNEDY, Christopher. 2007a. “Standards of Comparison”. Colloque de Syntaxe et de Sémantique à Paris (octobre 2007).

KENNEDY, Christopher. 2007b. “Vagueness and Grammar : the semantics of relative and absolute gradable adjectives”. Linguistics and Philosophy 30, 1-45.

LAZARD, Gilbert. 2006. La quête des invariants interlangues : la linguistique est-elle une science ?. Paris : Champion.

LEHMANN, Winfred. 1972. “Contemporary Linguistics and IE Studies”. Publications of the Modern Language Association of America 87. 976-993.

SEILER, Hansjakob. 2000. Language Universals Research : a Synthesis. Tübingen : Gunter Narr.

STASSEN, Leon. 1985. Comparison and Universal Grammar. Oxford : Blackwell.

STASSEN, Leon. 2001 : “Comparative constructions”. In M. Haspelmath & al. (eds.). Language Typology and Language Universals. Berlin : de Gruyter. 993-997.


Page web du séminaire "La comparaison"