Accueil > Projets > Opérations Labex EFL

Opération EFL Word Order 3

publié le

Opération Word 0rder 3

Labex Empirical Foundations of Linguistics http://www.labex-efl.org,
Université Sorbonne Paris Cité

Participants : Sophie Prévost (Lattice), Benoît Crabbé (Université Paris Diderot/ Alpage), Alexandra Simonenko (postdoctorante Labex EFL du 15/11/2015 au 31/03/2016, puis postdoctorante Univesité de Gand, Belgique)

L’opération Word Order 3 a étudié l’évolution de la structure de la phrase française sur une période de temps qui court du 10e siècle au 16e siècle à partir de corpus (SCMRF,MCVF).

L’accent a été mis sur les interactions entre morphologie et syntaxe : la morphologie du français tend à se syncrétiser sur cette période et l’ordre des mots tend à se figer.

L’étude s’est plus spécifiquement focalisée sur l’interaction entre la disparition du paramètre pro-drop (sujets nuls) et l’appauvrissement de la morphologie verbale.

Plusieurs communications ont été faites dans des colloques internationaux :

  • Treebanks & Linguistic Theories 14 (TLT, décembre 2015, Varsovie, Pologne) : “Morphological triggers of syntactic changes : Treebank-based Information Theoretic approach”
  • West Coast Conference on Formal Linguistics 34 (WCCFL, Salt Lake City, USA, avril 2016) : “Taraldsen’s Generalization in Diachrony : Evidence from a Diachronic Corpus”
  • New Ways of analyzing syntactic variation 2 (NWASV, Gant, Belgique, mai 2016) : “Quantificational dimension of Taraldsen’s Generalisation - The loss of pro-drop and rich subject agreement in French”
  • Diachronic Generative Syntax conference 18 (DIGs, Gand, Belgique, juin 2016) : “Agreement syncretisation and the loss of null subjects in Medieval French - structural and quantitative models”
  • Annual Meeting of the Societas Linguistica Europaea 49 (SLE, Naples, Italie, septembre 2016) : “Effects of text form on grammatical changes : Medieval French treebank study”

Plusieurs sont en cours de publication dans des actes.

Par ailleurs, un article “Null subject loss and subject agreement syncretisation : quantificational models for Medieval French” est en phase de finalisation (qui sera soumis à la rentrée 2016 à la revue Language Variation and Change).

Le postdoctorat de A. Simonenko a pris fin fin mars 2016, mais les contacts sont maintenus pour continuer à travailler ensemble. Des contacts avec UPenn (A. Kroch) sont envisagés pour discuter de questions de modélisation (et des échanges sont en cours aussi avec Manchester et Newcastle).

En relation partielle avec l’opération, il a été soumis un projet ANR (PROFITEROLE) réunissant des membres de Alpage, Lattice et l’ENS de Lyon, dédié à augmenter la variété des treebanks annotés pour contourner les corrélations dans les données existantes, et étudier la pertinence d’hypothèses d’origine cognitive (comme la minimisation des dépendances) susceptibles d’expliquer l’évolution de l’ordre des mots.

Nous avons appris le 21 juillet 2016 que le projet est accepté.