Accueil > Thèmes de recherche > Axe 3 : Corpus, modélisations et traitements automatiques

Modélisation de l’évolution des langues

par Thierry POIBEAU - publié le

L’opération modélisation de l’évolution des langues part d’un double constat. D’abord, certains phénomènes liés à la dynamique des changements linguistiques restent assez mystérieux malgré plusieurs siècles de recherches proprement linguistiques – c’est le cas par exemple des études sur l’émergence et la disparition des systèmes casuels, qui ne permettent toujours pas d’expliquer pourquoi certaines langues indo-européennes ont conservé un système casuel, et d’autres non. Ensuite, les études menées dans d’autres domaines sur ces mêmes phénomènes restent malheureusement assez éloignées de la réalité linguistique (Briscoe, 2002) – voir la littérature sur les modèles physiques de changement sociaux-culturels, notamment les études sur l’évolution des systèmes casuels (van Trip, 2012).

Le but de l’opération est donc de profiter pleinement du caractère interdisciplinaire du Lattice, dont les chercheurs ont des compétences aussi bien en linguistique qu’en informatique, afin d’en apprendre davantage sur les mécanismes complexes qui sont en jeu dans l’évolution linguistique, et en particulier sur ce qui peut entraîner l’apparition et la disparition de systèmes grammaticaux comme les marques de cas. A partir d’expérimentations informatiques, nous mettrons donc au point des modèles qui puissent rendre compte de ces évolutions de manière suffisamment réaliste, mais surtout qui puissent être confrontés à des données et donc validés ou invalidés par ces dernières.

Liens avec d’autres opérations : espace-temps, annotation de corpus, traitement automatique et applications.