Accueil > Membres > Post-doctorants

Mathys Audrey

Pensionnaire de la Fondation Thiers - Centre de recherches humanistes et du CNRS

publié le , mis à jour le

Adresse électronique

Thèmes de recherches

  • Grec ancien (morphologie, syntaxe, sémantique, pragmatique) ;
  • Langues germaniques anciennes (en particulier vieil islandais) ;
  • Syntaxe diachronique ;
  • Linguistique générale, linguistique typologique, linguistique indo-européenne.

Projet postdoctoral dans le cadre de la Fondation Thiers

  • Préparation d’une chrestomathie indo-européenne.
  • Préparation de la publication de ma thèse de doctorat sur le neutre adverbial en grec ancien.

Formation, titres et distinctions

  • Ancienne élève de l’École Normale Supérieure-Ulm (AL 2004), scolarité de 2004 à 2009.
  • Agrégée de grammaire (2007), reçue 1ère.
  • "Direktaustauschstudentin" à la Freie Universität Berlin (2007-2008).
  • Docteur en études grecques (Université de Paris-Sorbonne, 2013, mention très honorable avec les félicitations à l’unanimité) : « Le neutre adverbial en grec ancien : morphologie, syntaxe et sémantique » (directeur : Charles de Lamberterie).
  • Qualification CNU (MCF) en sections 7 (Sciences du langage) et 8 (Langues et littératures anciennes) en 2014.
  • Prix Jean-Charles Perrot de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, pour la monographie Adverbes et participes en grec ancien – morphologie et syntaxe des formes en -ως dérivées de participes.

Parcours professionnel

2015-2018 : Pensionnaire de la Fondation Thiers (Centre de recherches humanistes) et du CNRS : chargée de recherche au CNRS à titre temporaire. Rattachement principal au Lattice, et rattachement secondaire à l’AOROC (UMR 8546).

2014-2015 : ATER en sciences du langage, Université Vincennes-Saint-Denis (Paris 8), UFR Sciences du langage.

2013-2014 : ATER en langue et littérature françaises, Université Sorbonne-Nouvelle (Paris 3), département de littérature et linguistique françaises et latines.

2012-2013 : ATER en linguistique française (50 %), Université Paris-Sorbonne (Paris 4), UFR de langue française.

2009-2012 : Contrat doctoral avec mission d’enseignement, Université Paris-Sorbonne (Paris 4), UFR de grec.

Publications

Monographie

Adverbes et participes en grec ancien : morphologie et syntaxe des formes en -ως dérivées de participes d’Homère à Polybe
[250 pages environ, ouvrage soumis aux Presses Universitaires de Rouen et du Havre, collection Cahiers de l’ERIAC, série "Fonctionnements linguistiques"]

Articles

1. « Deux adjectifs synonymes en grec : νεογνός et νεογιλ(λ)ός “nouveau-né” », 2008 [2010]. Revue de Philologie, 82/1, p. 133-146.

2. « Le sigma adverbial en grec ancien, distribution et fonction », 2011. Lalies 31, p. 297-319.

3. « Syntaxe et sémantique du type καλὸν εἰρήνη en grec ancien », 2014. Lalies 34, p. 187-205.

4. « À propos des adverbes en ‑δην, ‑δόν et ‑δα ou ‑δά du grec ancien : morphologie et syntaxe ». In A. Blanc et D. Petit (éd.), 2016, Nouveaux acquis sur la formation des noms en grec. Louvain, Peeters, p. 245-282.

5. « Formes en ‑ως dérivées de participes et rection verbale en grec ancien ». In C. Le Feuvre, D. Petit et G.-J. Pinault, (éds.), Verbal Adjectives and Participles in the Indo-European Languages, p. 183-201 [soumis en 2015 ; sous presse].

6. « Anthroponymes et morphologie dérivationnelle : les anthroponymes en ‑λος, ‑ιλ(λ)ος et ‑υλ(λ)ος et la gémination expressive » ; à paraître dans A. Alonso Déniz, L. Dubois, Cl. Le Feuvre et S. Minon (éd.), 2017, La suffixation des anthroponymes grecs antiques (SAGA), p. 333-377 [soumis en 2016 ; sous presse].

7. « Syntaxe de l’adjectif et genres de textes en grec classique : les constructions signifiant “il est évident que” » [40 pages, soumis en 2016 ; à paraître dans les Études classiques].

8. « Distribution des stratégies de relativisation en grec ancien : les relatives à inclusion sans reprise par un corrélatif », Lalies 37, 2017, p. 139-168.

9. « Peut-on faire l’ellipse d’un corrélatif ? Le thème de démonstratif sá, þat et la subordination en vieil islandais », Bulletin de la Société de Linguistique de Paris 112/1, p. 157-299 [soumis en 2017 ; sous presse].

Autres

1. Notice étymologique sur νεανίας « jeune homme » dans la Chronique d’Étymologie grecque, 11, 2006 [2008]. Revue de philologie, 80, p. 358-359.

2. Compte rendu de W. J. Jones, 2013, German Colour Terms. A Study in their historical evolution from earliest times to the present, dans le Bulletin de la Société de Linguistique 109/2, 2014, p. 212-219.

3. Compte rendu de L. Thöny, 2013, Flexionsklassenübertritte. Zum morphologischen Wandel in der altgermanischen Substantivflexion, dans le Bulletin de la Société de Linguistique 109/2, 2014, p. 206-212.

4. Compte rendu de A. E. Hämmig, 2013, ΝΥ ΕΦΕΛΚΥΣΤΙΚΟΝ. Untersuchung zur Verbreitung und Herkunft des beweglichen Nasals im Griechischen, dans le Bulletin de la Société de Linguistique 109/2, 2014, p. 149-153.

5. Compte rendu de F. Colman, 2014, The Grammar of Names in Anglo-Saxon England : the Linguistics & Culture of the Old English Onomasticon, dans le Bulletin de la Société de Linguistique 110/2, 2015, p. 267-270.

6. Compte rendu de Chr. Upward et G. Davidson, 2011, The History of English Spelling, dans le Bulletin de la Société de Linguistique 110/2, 2015, p. 270-274.

7. Compte rendu de F. R. Adrados, 2016, Indo-European Morphology : Creation, Culmination, Decline, dans le Bulletin de la Société de Linguitisque 111/2, 2016, p. 133-135.

8. Compte rendu de Th. Krisch, St. Niederreiter et M. Crombach (éds.), 2015, Diachronie und Sprachvergleich. Beiträge aus der Arbeitsgruppe “historisch-vergleichende Sprachwissenschaft" bei der 40. Österreichischen Linguistiktagung 2013 in Salzburg, dans le Bulletin de la Société de Linguitisque 111/2, 2016, p. 141-148.

9. Review of P. Pocetti, 2017, ’Oratio obliqua’ : Strategies of Reported Speech in Ancient Languages, dans Bryn Mawr Classical Review, 2017.

Communications

1. « Le sigma adverbial en grec ancien : distribution et fonction ».
[Le 24 août 2010 aux sessions de linguistique et de littérature de l’association CLELIA]

2. « Τὴν μοῖραν ἀδύνατά ἐστι ἀποφυγεῖν : le neutre pluriel et les tournures impersonnelles en grec ancien ».
[Le 27 novembre 2010 au Colloque international de syntaxe grecque et latine (Université de Paris 4 - ÉNS Ulm)]

3. « Οὐκ ἀγαθὸν πολυκοιρανίη “le commandement multiple n’est pas une bonne chose” et δεινὸν δέρκεσθαι “avoir un regard terrible” : substantivation du neutre singulier et propriétés syntaxiques des adjectifs neutres en grec archaïque et classique ».
[Sessions de linguistique et de littérature de l’association CLELIA, le 29 août 2013.]

4. « Des “absolutifs verbaux” en grec ancien ? Étude des adverbes déverbatifs en -δόν, ‑δην et ‑δα ou ‑δά et en -(τ)ί, -(τ)εί et -(τ)ῑ́ . ».
[Colloque international « Nouveaux acquis sur la formation des noms en grec », Université de Rouen, 18 octobre 2013.]

5. « Case forms used as adverbs and ‑liga adverbs in Old Norse ».
[Communication au colloque « Junge Altgermanistik - Internationaler Nachwuchs-workshop der vergleichenden germanischen Sprachwissenschaft », Université de Zurich (6-7 février 2014).]

6. « Plusieurs procédés pour dériver un adverbe d’un adjectif : étude des facteurs de distribution à partir des exemples du grec ancien et du vieil islandais ».
[Présentation au séminaire de typologie linguistique d’Alain Lemaréchal (École pratique des Hautes Études), le 6 mars 2014.]

7. « La construction χθιζὸς ἔβη “il est parti hier” en grec ancien : un problème de syntaxe diachronique ».
[Communication sur invitation à une journée d’étude « Méthodes des recherches en cours en linguistique ancienne » organisée par les doctorants de l’HiSoMA (Histoire et Sources des Mondes Antiques, UMR 5189, Lyon) le 30 avril 2014.]

8. « Adverbs derived from participles in Ancient Greek ».
[Colloque de travail de la Société des Études Indo-européennes « Adjectifs verbaux et participes dans les langues indo-européennes », École Pratique des Hautes Études et École Normale Supérieure, Paris (24-26 septembre 2014).]

9. « Adpositions et anaphoriques en vieil islandais »
[Communication sur invitation à la Société de Linguistique de Paris, le 30 mai 2015]

10. « Anthroponymes et morphologie dérivationnelle : les anthroponymes en ‑λος, ‑ιλ(λ)ος et ‑υλ(λ)ος »
[Communication au cours du colloque « La suffixation des anthroponymes grecs, Lyon, 17-19 septembre 2015]

11. « Constructions dites « personnelles » et genres littéraires en grec ancien »
[Communication au cours de la journée d’études « Formes linguistiques et genres de textes en grec ancien et en latin », Liège, 15-16 octobre 2015]

12. « Plusieurs façons de dire “il est évident que” en grec classique : syntaxe, sémantique et pragmatique »
[Communication dans le cadre d’une demi-journée de linguistique ancienne organisée par I. Boehm à l’Université Lyon 2 (laboratoire Hisoma), 5 février 2016]

13. « Relatives et participes en grec ancien »
[Sessions de linguistique et de littérature de l’association CLELIA, le 25 août 2016]

14. « Pronoms, ellipse et animéité en vieil islandais : Ok fundu land skógvaxit ok mǫrg dýr á “Et ils trouvèrent une terre couverte de forêts et beaucoup d’animaux dans (elle).” »
[Demi-journée « Chercher le sens dans la variété : présentation des travaux des pensionnaires de la Fondation Thiers », le 25 octobre 2016]

15. « Ordre des mots et subordination en vieil islandais : synchronie et diachronie »
[Séminaire TypoUlm organisé par G. Authier et D. Petit, ENS, Paris, le 22 novembre 2016]

16. « Peut-on faire l’ellipse d’un corrélatif ? Le thème de démonstratif sá, þat et la subordination en vieil islandais »
[Journée d’études "L’ellipse en syntaxe historique des langues indo-européennes", ENS, Paris, le 4 mars 2017]

17. « Ordre des mots et subordination en vieil islandais. Principes généraux et cas particulier de ok coordonnant deux subordonnées. »
[Séminaire du Lattice, Paris, le 20 mars 2017]

18-22. Cinq conférences de présentation du vieil islandais
[Sessions de linguistique et de littérature de l’association CLELIA, Evian, 21-25 août 2017] :

  • « Introduction au vieil islandais. »
  • « Phonétique synchronique et diachronique du vieil islandais. »
  • « Morphophonologie : les classes flexionnelles. »
  • « Affixation et cliticisation. »
  • « a. Syntaxe de la phrase simple. b. Vieil islandais et islandais moderne. »

23. « Absolute Constructions and ab urbe condita-Constructions in Ancient Germanic : between Syntax and Semantics. »
[Colloque international de la Società Italiana di Glottologia et de l’Indogermanische Gesellschaft, Tra semantica e sintassi : il ruolo della linguistica storica, Verone, 11-14 octobre 2017].

Activités d’enseignement

Lettres classiques (sauf exception, UFR de grec, Université Paris-Sorbonne)  :

  • Grec débutant (niveau 1), option (premier semestre 2009-2010) et L1 lettres classiques (premier semestre 2010-2011 et 2011-2012, second semestre 2015-2016) ;
  • Textes contemporains sur le monde antique, L1 culture antique et monde contemporain (premier semestre 2009-2010) ;
  • Étude pratique de la langue pour étudiants confirmés, L2 lettres classiques : version et thème grecs (second semestre 2009-2010 et 2010-2011, premier semestre 2011-2012) ;
  • Interrogations orales en classes préparatoires (« colles ») pour les étudiants de l’option grec confirmé en hypokhâgne (lycée Louis-le-Grand, 2012-2013) ;
  • Langue grecque (niveau 3), TD "version et phonétique", L3 lettres classiques (2016-2017).
  • Préparation à l’épreuve de linguistique grecque de l’agrégation de grammaire, Collège Sévigné (2016-2017).

Linguistique française (2012-2013 : Université Paris-Sorbonne, UFR de langue française ; 2013-2014 : Université Sorbonne-Nouvelle, département littérature et linguistique françaises et latines)  :

  • TD « grammaire et histoire de la langue française » : introduction à la phonétique, à la morphologie et à la sémantique du français, L1 lettres modernes et lettres modernes appliquées (premier semestre 2012-2013) ;
  • Introduction à la linguistique française, « une langue et ses usages » : introduction aux sciences du langage, notions élémentaires de sociolinguistique et de phonologie, L1 lettres modernes et L1 information et communication (premier semestre 2013-2014) ;
  • Des événements à la narration : sémantique référentielle et aspect verbal, L2 lettres modernes (premier semestre 2013-2014) ;
  • Des unités lexicales à la phrase : introduction à la sémantique et à la syntaxe du français, L1 lettres modernes (second semestre 2013-2014) ;
  • Préparation à la question de grammaire de l’oral du CAPES de lettres modernes, Master MEEF (second semestre 2013-2014).

Linguistique générale (Université de Paris 8, 2014-2015)  :

  • TD Introduction à l’étude du langage, L1 Sciences du langage (premier semestre 2014-2015) ;
  • Techniques d’argumentation écrite : introduction à la recherche documentaire et à la rédaction de travaux portant sur les sciences du langage, L1 sciences du langage (premier semestre 2014-2015) ;
  • Redécouvrir la grammaire française : introduction à l’étude linguistique du français, L1 sciences du langage (second semestre 2014-2015) ;
  • Orthographe et normes grammaticales : étude du système graphique du français et du lien entre écrit et oral, L3 sciences du langage (second semestre 2014-2015).

Autres :

  • Aide à la réussite : un atelier « observer et analyser des textes littéraires » et un atelier « orthographier, ponctuer, rédiger », L1 lettres modernes (second semestre 2013-2014).

Organisation de manifestations scientifiques

  • Coorganisatrice depuis 2011 d’un séminaire « lecture de textes dans des langues indo-européennes » à l’ÉNS de la rue d’Ulm.
  • Coorganisatrice, avec Daniel Petit (ENS et EPHE), d’une journée d’études "L’ellipse en syntaxe historique des langues indo-européennes", le 4 mars 2017 à l’École Normale Supérieure (Paris).

Divers

  • Participation au comité de rédaction des numéros 29, 31, 32, 33, 34, 35, 36 et 37 de la revue Lalies (2009, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016) éditée par Daniel Petit aux Presses de l’École normale supérieure (publication des actes des Sessions de Linguistique et de Littérature de l’association CLELIA).
  • Membre élue du conseil d’administration de l’association CLELIA.
  • Membre de la Société de Linguistique de Paris et de l’Indogermanische Gesellschaft.